risques industriels
fleche bas

Les actions du SPIRAL RISQUES INDUSTRIELS, les comptes rendus des réunions

La mission du groupe Risques industriels est de faire des propositions visant à améliorer la maîtrise des risques générés par les principaux établissements industriels de l’agglomération lyonnaise

Les comptes rendus des réunions plénières du SPIRAL RISQUES

Nota : le compte rendu d'une réunion est validé au cours de la réunion suivante. Celui mis en ligne est le compte rendu d'origine, il convient donc de vérifier sa conformité avec celui de la réunion suivante.

année 2012

année 2011

année 2010

année 2009

année 2007

année 2006

année 2005

Les actions particulières  

" Regards sur le Risque " la lettre d’information sur les risques industriels en Rhône-Alpes

 

Cette lettre semestrielle destinée au grand public (élus des communes Seveso, industriels, établissements scolaires, membres des CLIC) permettra de faire un bilan sur la prévention des risques majeurs mais aussi de montrer les progrès des établissements industriels dans ce domaine

 

Téléchargez les numéros de "Regards sur le Risque" déjà parus :

  

Une convention entre mairies et entreprises "à risques" pour mieux communiquer en cas d'évènement inhabituel perceptible par la population riveraine

 

Le SPIRAL, dont l'une des missions est d'améliorer l'information des citoyens, en particulier ceux qui habitent à proximité d'établissements industriels à risques, a mené une réflexion sur la manière dont les mairies et le public devraient être informés en cas d'événement inhabituel survenant sur un site industriel et dont l'impact est ressenti par la population avoisinante. Une étude confiée à des étudiants de l'université Lyon 3, dans le cadre du master " gestion des risques dans les collectivités territoriales ", a confirmé cette attente forte des maires à disposer rapidement et systématiquement d'une information lors de tels incidents ou accidents afin qu'ils puissent répondre aux questions éventuellement suscitées au sein de la population ; l'étude a également démontré, à partir de cas concrets, que l'efficience de la communication est fonction de la formalisation des liens entre industriels et mairies.

Il convient de souligner toutefois que dans certains cas une organisation rodée et efficace existe de longue date entre les industriels et les communes riveraines, assurant ainsi une transmission d'information de qualité en cas d'incident. Néanmoins, compte tenu de l'enquête réalisée, il est apparu nécessaire de généraliser dans le département du Rhône la mise en place d'une convention entre les entreprises " à risques " et les communes d'accueil de celles-ci ou impactées par elles.

Les entreprises concernées sont celles du département du Rhône, classées Seveso seuils haut ou bas et celles disposant d'un POI (Plan d'Opération Interne). Les communes concernées sont les communes d'implantation de ces entreprises, voire celles impactées par elles en cas d'incident ou d'accident.

Une lettre signée par le Président du SPIRAL RISQUES, Michel REPPELIN, a été adressée en février 2007 tant aux communes qu'aux industriels concernés pour les inciter à signer ensemble cette convention.

 

La préparation de la prochaine campagnes d’information du public en 2008

 

Les territoires concernés et les supports d'information du public sur les risques industriels majeurs évoluent d'une campagne à l'autre ; celle organisée en 1993 concernait uniquement la proche agglomération lyonnaise, celle de 1998 concernait tout le département du Rhône et en 2003 c’est une campagne bi-départementale Rhône et Isère qui a été organisée avec le CIRIMI pour la partie iséroise. Une approche par bassin d’information a été adoptée afin de trouver plus facilement des moyens d’information et de sensibilisation de proximité. Lors de cette dernière campagne, les supports d’information ont été plus innovants : un guide d’information plus un cahier technique, un film éducatif, un numéro vert gratuit qui permet d’entendre le son de la sirène et les consignes à adopter, puis l’organisation de réunions publiques qui permettent d’aller à la rencontre des habitants.

La prochaine  campagne qui se déroulera vraisemblablement au dernier trimestre 2008, devrait concerner tous les établissements Seveso (seuil haut) de Rhône-Alpes (environ 80), de l'ordre de 220 communes représentant 1,5 million d'habitants. Le SPIRAL et le CIRIMI avec la DRIRE Rhône-Alpes devraient être chargés de la coordination de cette importante opération.

 

Le suivi de la mise en place des CLIC et l’implication du SPIRAL 

 

En 2002, le SPIRAL avait, lors d’une visite de Mme BACHELOT, Ministre chargée de l’environnement, déjà évoqué l’articulation des SPPPI et des CLIC, et montré l’intérêt des SPPPI en tant que structure quadripartite qui permet de donner une information au nom d’un collectif crédible (Etat, Maires, Associations, Industriels). Cette question du "comment travailler entre CLIC et SPPPI " était également à l’ordre du jour du forum des SPPPI, organisé à Lyon la veille de la cérémonie des 15 ans. Dans cette perspective de coordination, un site Internet dédié aux CLIC est mis en ligne pour rendre compte notamment au grand public de ce qu’il s’y passe ; l’administration du site et son actualisation sont assurées par la DRIRE en collaboration avec le SPIRAL et le CIRIMI

  • le site internet des CLIC de Rhône-Alpes

 

suite...